Un porte-parole de la Maison Blanche: « Twitter a joué un rôle dans la résolution de la crise. »

Selon une conversation sur Twitter dimanche soir entre un porte-parole de la Maison (Dan Pfeiffer, Directeur de la communication) et Brian Stetler (journaliste au New York Times), le premier a assuré que Twitter a fortement influencé l’accord sur le plafonnement de la dette américaine.

Vendredi, le président Obama a demandé aux gens d’envoyer des tweets à leurs élus au Congrès, pour les inciter à trouver un accord sur le plafonnement de la dette. Il a également demandé à ce que le hashtag #compromise (compromis) soit utilisé. Le staff de M. Obama a passé le reste de la journée à communiquer par tweets les noms des différents élus Républicain de chaque Etat.

Le compte @BarackObama a perdu 36 000 followers (wow), mais l’actualité démontre que cela en valait peut-être le coup…

Ainsi, les tweets mentionnant @BarackObama durant cette campagne du #compromise étaient généralement négatifs vendredi (la majorité des unfollowers jugeant ce procédé comme étant du spam).

  

Cependant, les médias sociaux viennent peut-être de franchir une nouvelle étape après les révolutions arabes sur le plan politique:

Remettre la discussion du politique entre les mains des citoyens et créer une communication directe avec les élus.

Votre avis ?

 

Publicités